Cradle of Filth -black metal made in England

Posted: 11th octobre 2017 by admin in chroniques albums

ici le black metal, apparu en Norvège au début des années 90, c’est pas vraiment notre truc. Le corpse paint (maquillage cadavérique), les voix gutturales, l’univers glauque et macabre qui caractérisent ce style musical sont à mille lieux de notre vision du rock’n'roll et de notre état d’esprit. Cela ne nous a pas empêché, avec le professionnalisme qui nous caractérise, d’interviewer Paul Allender, guitariste en chef du groupe anglais Cradle of Filth.

J’entends déjà les black metalleux les plus intransigeants me rétorquer dans un beuglement de rigueur, et avant que je n’ai eu le temps de dégainer mes boules Quiès : « Whooooooooo, Cradle c’est pas du black metaaaaaaal !!! » Car depuis le succès commercial de Dusk And Her Embrace (1996), l’appartenance du groupe au genre fait débat. Dany Filth (le chanteur) et sa bande se voient notamment reprochés des productions grand-guignolesques s’éloignant du black metal originel, une notoriété et une exposition médiatique qui les placent à part d’un mouvement qui entend bien rester underground.

Trop mainstream et pas assez authentiques.

De tout cela, le groupe n’en a cure. Au fil des ans, Cradle of Filth a concocté un black metal symphonique flirtant avec le heavy et le trash, ajoutant ici et là des violons, des chœurs féminins et des nappes de synthé. Ils se sont fait une spécialité du concept album axé autour d’un personnage unique, puisant leur inspiration dans la littérature gothique, la mythologie, les films d’horreur, et surtout le mythe des vampires. Ma connaissance du monde vampirique se limitant essentiellement à ce chef d’œuvre du cinéma franchouillard intitulé « Les Charlots Contre Dracula » (là, je m’adresse aux cinéphiles), c’est avec LounaCama, férue de films de vampires et de la série True Blood (et aussi à ses heures perdues de gros metal qui envoi de la buchette), que je suis parti à la rencontre de Paul Allender. Interview sans fards et sans maquillage avec un guitariste jovial et disponible malgré un solide rhume.

You must be logged in to post a comment.