TOOL en concert – suite

Posted: 6th janvier 2017 by admin in hard-core

TOOL en concert : Ce serait comme se détacher du mur du son. Comme partir vers un Ailleurs peuplé d’humanoïdes étranges, de symboles ésotériques, d’extra-terrestre et d’extra-sensoriel. C’est oublié le général et passer directement à l’essentiel. Glisser doucement vers des fréquences intimes et mystiques. Cathartique, émotionnel, pur, déboussolant, extatique. Un recentrage personnel en franchissant une porte, un point énergétique situé au dessus de soi. Une ouverture de chakra.

Voir Tool en live est une expérience si particulière, une libération certaine. Ils nous envoient du son, des couleurs, des images, de l’âme. Des jeux de lumière sublimes et des lasers hypnotiques. Mention spéciale aux morceaux Wings for Mary et 10,000 Days, pendant lesquels les balayages de faisceaux verts recréent une nappe de nuages et de fractales, tels des fantômes sereins surplombant nos crânes. On chante à l’unisson les yeux braqués sur ce ciel irréel, pour une longue prière emplie de profondeur. Ils sont rares ces moments où l’esprit se détache de tout sauf de cette ambiance, de cet instant précis, sans que rien d’autre ne compte. La Terre pourrait se dérober, on n’en aurait pas conscience, emporté par ce concentré d’univers. L’important est devant nous, sur la scène. L’important est en nous, résonnant dans nos oreilles. L’important c’est le vibrato d’émotion absolue, partout autour de nous.

Ce concert sonne un dépassement de soi, si tant est qu’on soit suffisamment réceptif et concentré. Tout est question d’adéquation. J’étais en adéquation et je vous parle des brumes de cette union.

You must be logged in to post a comment.