Amon Amarth – Twilight of the Thunder God

Posted: 23rd novembre 2014 by admin in chroniques albums

Amon Amarth nous pond ses albums avec la régularité que mettaient leur ancêtres à venir ravager nos côtes il y a mille ans. Sauf que cette fois, on va pas se plaindre . Le moins que l’on puisse dire, c’est que nos suédois ont trouvé une recette efficace et qu’ils ne semblent pas près de la lâcher.
Voilà le principal défaut de ce disque : il ressemble comme un frère à son prédécesseur With Oden On Our Side, la tendance death mélodique étant encore plus accentuée. Pour l’originalité, on repassera donc mais pour l’efficacité, le sens de la mélodie, le talent pour créer des morceaux qui provoqueront de furieux mouvements de nuques et d’élancements capillaires chez l’auditeur….préparez-vous à passer le balai pour ramasser les pellicules.
C’est bien simple, quasiment tous les morceaux pourraient être des singles.
Amon Amarth, c’est cela, de la musique qui sent des dessous de bras, qui donne envie de jumper et de se secouer en tout sens tout en éclusant sa bière dans un verre en corne d’auroch, de la musique façile d’accès (malgré sa violence) mais qui remplit à merveille sa mission : vous défouler et vous mettre une patate de tout les dieux. Mention toute spéciale au morceau d’ouverture, l’éponyme Twilight Of The Thunder God, ainsi qu’aux tubesques Tattered Banners and Bloody Flags et Guardians of Asgaard. Nul doute que tout va donner de sacrés hymnes de batailles entonnés par la foule lors des lives déjà bien animés du groupe.
Pour le message humanitaro-spirituello-ce que vous voulez, passez votre chemin. Ici, c’est champs de bataille, amitiés viriles, honneurs et sacrifice, gloire, mort et montée au Valhalla pour siéger au côtés des Aesirs. Malgré le nom du groupe tiré de Tolkien, la thématique et l’inspiration du groupe reste encore et toujours la mythologie scandinave, sa cohorte de déités et la fin du monde asgardienne, Ragnarok. On ne change une équipe qui gagne.

Si vous avez acheté l’excellente intégrale de Conan paru récemment chez Bragelone ou sa petite soeur version comics chez Panini, vous avez là la bande originale idéale pour vos lectures.
On notera par ailleurs le retour de l’illustration haute en couleur dans la droite lignée des premiers albums après l’intermède incroyablement sobre (mais classe) de With Oden On Our Side.
Par la barbe d’Ymir, jetez vous sur cet album !

You must be logged in to post a comment.